Skip links

Ukraine : « Il est temps de mettre fin à cette guerre absurde » 

Un mois après le lancement par la Russie d’une « invasion massive du territoire souverain de l’Ukraine en violation de la Charte des Nations Unies », « il est temps de mettre fin à cette guerre absurde », a déclaré mardi 22 mars 2022 le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres.

Au cours des dernières semaines, « nous avons assisté à des souffrances humaines et à des destructions épouvantables dans les villes et les villages. Des bombardements systématiques qui terrorisent les civils. Le bombardement d’hôpitaux, d’écoles, d’immeubles d’habitation et d’abris », a souligné le chef de l’ONU lors d’un point de presse au siège des Nations Unies à New York.

« Et tout cela s’intensifie, devenant de plus en plus destructeur et imprévisible d’heure en heure », a-t-il ajouté, notant que dix millions d’Ukrainiens ont été chassés de chez eux. Le Secrétaire général a estimé que cette guerre allait « nulle part, vite ». « Depuis plus de deux semaines, Marioupol est encerclée par l’armée russe, bombardée et attaquée sans relâche. Pour quelle raison? », s’est-il interrogé. « Même si Marioupol tombe, l’Ukraine ne pourra pas être conquise ville par ville, rue par rue, maison par maison ».

Selon M. Guterres, « le seul résultat de tout cela est plus de souffrances, plus de destructions et plus d’horreurs à perte de vue ». « Le peuple ukrainien endure un enfer – et les répercussions se font sentir dans le monde entier avec la flambée des prix des aliments, de l’énergie et des engrais menaçant de dégénérer en une crise mondiale de la faim », a-t-il prévenu.

Le Secrétaire général a toutefois estimé qu’il ne fallait « pas perdre espoir » et a souligné que des éléments de progrès diplomatiques se dessinent sur plusieurs questions clés. « Il y a assez sur la table pour cesser les hostilités – maintenant… et négocier sérieusement – ​​maintenant. Cette guerre est ingagnable. Tôt ou tard, il faudra passer du champ de bataille à la table de la paix. C’est inévitable », a-t-il dit. Selon le chef de l’ONU, la seule question est : Combien de vies doivent encore être perdues ? Combien de bombes doivent encore tomber ? Combien de Marioupols doivent être détruites ? Combien d’Ukrainiens et de Russes seront tués avant que tout le monde ne se rende compte que cette guerre n’a pas de gagnants, que des perdants ?

« Poursuivre la guerre en Ukraine est moralement inacceptable, politiquement indéfendable et militairement absurde », a-t-il ajouté. « Il est temps d’arrêter les combats maintenant et de donner une chance à la paix ».

Leave a comment